fbpx

Le boom de l’Economie Sociale et Solidaire

By 19/06/2018MiniActus

La croissance de la finance solidaire a été très rapide en 2017. Pour la première fois, l’encours total a dépassé les 10 milliards d’euros !

La finance solidaire continue de convaincre. En 2017, 366 000 nouvelles souscriptions ont été enregistrées, une hausse de 87 % par rapport à l’année précédente. Le montant de la collecte a augmenté de 1,8 milliard d’euros, un chiffre jamais atteint jusqu’alors. En cumul, la barre symbolique des 10 milliards d’euros a été franchie début 2017. Il y a dix ans, l’encours total n’excédait pas 1,7 milliard !

Les motivations des épargnants solidaires sont solides: souci de transparence sur l’emploi des fonds, volonté de donner un sens à l’épargne, soutien à des projets concrets et contribuant à l’inclusion sociale. L’information circule par de multiples canaux, avec un rôle croissant des médias et du financement participatif. Les épargnants mettent alors en cohérence leurs comportements en changeant de fournisseur, en souscrivant d’autres produits. Parfois, c’est toute leur vision de l’économie qui se transforme. Bien souvent, la finance solidaire sert d’amorce à des projets sans rentabilité économique immédiate mais à forte utilité sociale. Cette dynamique doit être soigneusement entretenue par les pouvoirs publics. En 2018, l’évolution de la fiscalité concernant les PME fait peser un risque sur la collecte en direct par les entreprises. Il faudra être vigilant.

L’épargne salariale solidaire demeure, de loin, le premier canal de la finance solidaire, avec un encours de 7,38 milliards d’euros, soit une hausse de près de 20 % par rapport à l’année précédente.

La croissance du deuxième canal est tout aussi élevée: l’encours de l’épargne bancaire atteint les 3,62 milliards d’euros, soit une augmentation de 18,7 %, lié à des efforts commerciaux très volontaristes mobilisant les réseaux bancaires historiquement liés à la finance solidaire, et un motif d’espoir puisque l’assurance-vie représente près de 40 % du patrimoine bancaire des Français !

Enfin, les entreprises solidaires (le troisième canal), c’est-à dire celles qui œuvrent au service de l’intérêt général, disposent d’un encours de 548 millions d’euros, en hausse de 9,2 % en 2017.